Votre lecteur Flash n'est pas à jour et ne vous permettra pas de profiter pleinement de notre site.
Nous vous recommandons de le mettre à jour ici.
communiqués de presse
Sopic > Médias > SOPIC & SEMAVO REMPORTENT LA RESTRUCTURATION DE LA ZAC DU VAL D’EZANVILLE

SOPIC & SEMAVO REMPORTENT LA RESTRUCTURATION DE LA ZAC DU VAL (...)

Sopic lance un programme mixte d’environ 74 000 m2 représentant plus de 100 M€ d’investissement. Le groupe voit en ce projet un nouvel outil économique pour renforcer et pérenniser la dynamique locale. L’identité architecturale contemporaine a été réalisée par Jean-Michel Wilmotte. Le projet s’inscrit dans une certification BREEAM Very Good avec la mise en place de baux verts.

UN URBANISME OBSOLÈTE QUI FAIT PÉRICLITER L’ACTIVITÉ

A 20 km de Paris, entre espaces ruraux et urbains, la communauté de communes de l’Ouest de la Plaine de France a exprimé le souhait d’étendre et de réhabiliter la zone commerciale du Val d’Ezanville. Situé en bordure de la RD 301, elle accueille déjà une zone d’activités commerciales de 32 000 m2, essentiellement dédiée à l’équipement de la maison (Castorama, But ...). Construit dans les années 70, et organisé selon un urbanisme de « boîtes » en enfilade, le Val d’Ezanville souffre d’une absence de visibilité et de problèmes d’accessibilité. L’ensemble manque, en outre, d’unité architecturale. D’où une activité commerciale qui périclite.

L’AMBITION D’UN PÔLE ÉCONOMIQUE MAJEUR

Avec un potentiel de chalandise de près de 1 million d’habitants (à 30 minutes) et sur une emprise foncière d’environ 20 hectares, à la croisée des grands axes nord Ile-de-France, la collectivité souhaite renforcer l’attractivité de cette zone. Son projet consiste à créer un pôle économique majeur, en conservant les locomotives existantes (Castorama, But ...), en renforçant le secteur d’équipements de la maison par la venue de nouvelles enseignes et en créant de nouvelles activités.

Cette ambition vise à améliorer les liens avec les quartiers voisins pour assurer la pérennité du futur Val d’Ezanville et à proposer un projet architectural qui s’insère dans l’environnement naturel (terres agricoles) et urbain (zone pavillonnaire). Enfin, il s’agit de redonner de la visibilité au site. Au total, ce ne sont pas moins de 74 000 m2 à développer. Un défi que SOPIC PARIS et SEMAVO n’ont pas hésité à relever.

UN PROJET URBAIN EXEMPLAIRE

C’est dans cette logique architecturale, territoriale et écologique que vient s’établir le projet porté par SOPIC PARIS, SEMAVO et WILMOTTE & ASSOCIÉS en partenariat avec FLY GROUP. Le dynamisme sera impulsé par la diversification des activités proposées et le renforcement de la qualité architecturale et paysagère du site.

Le lancement des travaux est prévu pour l’automne 2017 avec une livraison en 2020. Le projet se décline en deux tranches. La première s’attachera à requalifier le centre commercial existant de 32 000 m2 (dont restructuration du CASTORAMA), et à créer un programme supplémentaire d’environ 29 000 m2 (soit 61 000 m2 au total). La seconde phase développera pour sa part, environ 13 000 m2 et abritera un forum d’entreprises avec des espaces modulables à destination des PME, artisans, ou concepteurs. Pour réaliser cette ambitieuse opération, SOPIC PARIS et SEMAVO investissent 100 M€, permettant à terme de créer environ 250 nouveaux emplois, en plus des 130 existants.

S’agissant d’une reconstruction quasi complète de la zone, SOPIC PARIS et SEMAVO ont fait appel au célèbre architecte urbaniste Jean-Michel WILMOTTE. Ils ont imaginé un bâti se fondant dans le paysage et participant ainsi à son insertion dans l’environnement : une enveloppe légère, évanescente et des toitures végétalisées. Elle contribue aussi à donner une identité forte au site et à sa visibilité depuis la RD 301. Les bâtiments sont implantés de façon à conserver une porosité le long d’un axe central. La réflexion urbaine globale facilite l’irrigation de ce secteur avec des cheminements piétons qui offriront différentes ambiances paysagères, requalifie l’accès Sud existant et permet de créer un nouvel accès au Nord.

UNE OFFRE CALIBRÉE SUR-MESURE POUR RENFORCER L’ATTRACTIVITÉ

La programmation commerciale sera essentiellement orientée autour de l’équipement de la maison par un renfonrcement de l’offre existante, complétée par de nouvelles activités telles que la restauration, l’équipement de la personne, les services ou les loisirs. Ce calibrage sur-mesure, imaginé par SOPIC PARIS, vient renforcer l’attractivité de cette zone portée par deux locomotives majeures, Castorama et But.

UNE CERTIFICATION BREEAM VERY GOOD

Forts de leur expertise en matière de haute qualité environnementale, SOPIC Paris et SEMAVO visent la certification BREEAM Very Good et la mise en place de baux verts avec les enseignes. Au premier rang de ces ambitions, on trouve la question de la performance énergétique qui s’attache à la question fondamentale de la réduction des besoins intrinsèques. Lumière naturelle et gradation de l’éclairage, isolation performante et ventilation mécanique contrôlée à récupération de chaleur, ventilation naturelle par tirage thermique ... Sur la toiture du magasin Castorama, est présente une installation photovoltaïque de grande envergure, les autres surfaces de toiture étant végétalisées pour minimiser le rejet des eaux pluviales et les effets d’ilot de chaleur.

UN ÉCOSYSTÈME QUASI AUTONOME

Dans une volonté de minimiser l’empreinte écologique, le projet développe un écosystème quasi autonome. Les noues traitant les eaux de ruissellement utilisent le principe naturel de phyto-épuration (dépollution par les plantes). Les besoins en eau d’arrosage sont auto-satisfaits par la récupération de l’eau de pluie. Les panneaux photovoltaïques en surtoiture alimentent l’éclairage d’ambiance du mail, du parking et de l’enveloppe en fin de journée. Les composts partagés servent pour l’entretien des espaces verts. La conception des espaces paysagers est appuyée sur les principes de trames vertes et bleues, et sur le respect des corridors écologiques, liens indispensables aux déplacements et au développement de la faune et de la flore.

RADIOGRAPHIE DU PROJET

CALENDRIER

Lancement études et commercialisation : 2016

Lancement des travaux : Automne 2017

Ouverture : 2020

CHIFFRES CLÉS

Superficie site : 20 hectares

Surface globale : 74 000 m2

Surface globale commerces : 61 000 m2

Surface commerces existants : 32 000 m2

Investissement global : 100 M€

Emplois conservés : 130

Création emplois : 250

Zone de chalandise : Près d’1 million d’habitants

ACTEURS

Groupement concession aménagement : SOPIC PARIS / SEMAVO

Architecte-Urbaniste : WILMOTTE & ASSOCIÉS

Partenaire : FLY GROUP

^ haut de page

 
SOPIC Siège Social

5, cours Gambetta
65000 TARBES
T 05 62 44 23 23
F 05 62 34 26 99
sopic@sopic.fr

SOPIC NORD

494 avenue du Général de Gaulle
59910 BONDUES
T 03 28 33 72 70
F 03 28 33 72 71
sopic-nord@sopic.fr

Agence de Belfort
Centre d’affaires Techn’Hom 3
16 rue Becquerel
90000 BELFORT
T 03 28 33 72 70
F 03 28 33 72 71
sopic-nord@sopic.fr

SOPIC PARIS

11, rue Christophe Colomb
75008 PARIS
T 01 56 64 08 00
F 01 56 64 08 01
sopic-paris@sopic.fr

SOPIC OUEST

494, av. du Général de Gaulle
CS90091
59588 BONDUES Cedex
T 03 28 33 72 70
F 03 28 33 72 71
sopic-ouest@sopic.fr

SOPIC SUD-OUEST

5, cours Gambetta
65000 TARBES
T 05 62 44 23 23
F 05 62 44 23 22
sopic-sudouest@sopic.fr