Votre lecteur Flash n'est pas à jour et ne vous permettra pas de profiter pleinement de notre site.
Nous vous recommandons de le mettre à jour ici.
communiqués de presse
Sopic > Médias > Arras Val de Scarpe, ouverture des enseignes

Arras Val de Scarpe, ouverture des enseignes

Aboutissement d’un aménagement stratégique aux enjeux multiples en entrée en ville. Sopic présente une nouvelle vision du commerce renforcée par les loisirs et un partenariat public-privé créateur de valeur. Alain Sarfati pour relever le défi d’une architecture homogène pour un programme mixte. Le Val de Scrape :un aménagement stratégique aux enjeux urbains, commerciaux et sociaux.

Situé sur un ancien site industriel et historique, au cœur de l’agglomération et en entrée de ville, la requalification et l’aménagement du Val de Scarpe apporteront une unité symbolique au territoire pour devenir un véritable lieu de socialisation. Enjeu majeur pour la Communauté Urbaine d’Arras (CUA), le programme prévoit de dépolluer le secteur en friches pour y développer des activités nouvelles. Celles-ci devront non seulement répondre aux attentes locales pour enrayer l’évasion vers d’autres villes, mais aussi compléter le programme d’équipements publics :

• Un centre aquatique de 4.900 m2 • Un parvis d’environ 8 000 m2

• Une esplanade d’environ 15 000 m2 destinée à accueillir des fêtes foraines, cirques…

• Un jardin récréatif et écologique de 4 hectares

• Des parkings La volonté commune des acteurs du projet est de faire de ce site l’emblème d’une ville de qualité, durable et tournée vers l’avenir.

SOPIC : UNE NOUVELLE VISION DU COMMERCE RENFORCE PAR LES LOISIRS

À l’issue d’un concours, Sopic a été désigné par la CUA pour la qualité, la cohérence et l’originalité de son programme centré sur les équipements de loisirs, tissant une offre publique – privée complémentaire et valorisante. « Le ‘retail-tainment’ - néologisme américain venant de la contraction de distribution et de loisirs - permet de créer de nouveaux lieux de convivialité et de vie, renforçant ainsi l’attractivité du site. Nous avons donc imaginé un programme jouant sur la complémentarité entre restauration et loisirs pour valoriser l’offre mais aussi dégager des synergies. L’implantation d’un complexe de loisirs permet d’élargir l’amplitude horaire de fréquentation du site qui accueillera le public de jour comme de nuit et dopera la fréquentation des restaurants. » explique Pierre Castelain, Directeur des programmes chez Sopic Nord. Le programme Sopic accueille :

• Un complexe de loisirs indoor Ce complexe de loisirs indoor de 2716 m2 SHON comprend un bowling de 24 pistes, 20 billards, un laser quest, des simulateurs de vitesse et des espaces de séminaire modulables.

• Un restaurant Quick Ouvert au public depuis mars 2009, ce restaurant de 428 m2 SHON, unique sur ce territoire bénéficie d’une zone de chalandise de 120 000 habitants.

• Un restaurant Hippopotamus Ce restaurant de 448 m2 SHON ouvert en novembre 2009 peut accueillir jusqu’à 160 personnes par jour.

UN PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE CREATEUR DE VALEUR

3 questions à M. Vanlerenberghe, Président de la Communauté Urbaine d’Arras et Sénateur Maire d’Arras.

1) Pourquoi avoir choisi le projet Sopic ?

SOPIC a proposé un programme d’aménagement permettant à la fois :

• d’offrir des activités de loisirs et de divertissements qui renforcent l’attractivité du site et confortent la position du centre aqualudique et de Cité Nature

• d’affirmer une architecture pour la construction de bâtiments d’enseignes et en harmonie avec les lieux permettant de redonner une image forte à l’entrée la plus fréquentée de la ville.

• D’assurer une continuité des espaces publics englobant le parvis, l’esplanade et le futur jardin du Val de Scarpe

• de diversifier la restauration par le choix d’enseignes inexistantes sur le territoire

• de valoriser le potentiel commercial de terrains à proximité d’axes de circulation très fréquentés tout en respectant l’histoire des lieux ;

2) Le projet privé désormais achevé, êtes vous satisfaits de la réponse apportée par Sopic aux enjeux liés à cet aménagement stratégique au cœur de l’agglomération ?

Le but de reconquérir et renforcer l’attractivité de ce secteur laissé à l’abandon est un plein succès. L’indicateur principal de cette transformation est la prise de possession de ce nouvel espace par la population. A en juger par la fréquentation des équipements, on constate que cela est déjà une réussite. L’ouverture récente du bowling puis programmée du centre aqualudique et des jardins sur près de 5 Ha ne fera que renforcer cette image du secteur de l’agglomération.

3) Quels sont les effets escomptés de ce programme public-privé ?

En dehors des retombées économiques évidentes en termes de création d’emplois, cet espace doit être un lieu de rassemblement. Les équipements participent à cet effet mais ce pôle doit être renforcé par l’animation des espaces publics ; il faudra créer de l’évènement sur l’esplanade.

LE DEFI D’UNE ARCHITECTURE HOMOGENE POUR UN PROGRAMME MIXTE

Dans un souci de cohérence et d’homogénéité du projet, Sopic fait appel à l’architecte du projet public, Alain Sarfati à travers son agence SAREA. La partition spatiale du territoire permet de produire une plateforme facile à aménager sur laquelle le bowling, les restaurants et l’esplanade trouvent leur position « naturelle » avec pour point central le centre aqualudique. Véritable défi architectural, l’agence SEARA s’est attachée à apporter une unité à des enseignes différentes et chartées qui ne veulent pas se ressembler en travaillant sur la similitude de forme tout en respectant l’identité de chacun. Le bowling forme avec le restaurant Hippopotamus et le restaurant Quick un ensemble homogène de trois bâtiments dans lequel s’organisent des jeux de correspondances, de rappels et de différences, tels des satellites gravitant et dialoguant autour du centre aqualudique. Comme trois pierres précieuses, ces bâtiments présentent une unité de matériaux et de couleurs, entre les toitures et les parements verticaux. Mélange de membrane et de bardage métallique, les couleurs varient entre le doré pour le Bowling, bronze rehaussé de rouge sombre pour le Quick, argent pour l’Hippopotamus, même univers de formes qui articulent des plans géométriques et les angles marqués.

UNE DEMARCHE D’INTEGRATION ENVIRONNEMENTALE POUR ÉVEILLER L’IMAGINAIRE

Le cabinet SAREA a imaginé une architecture métaphorique, imaginaire et poétique proche de la nature et des hommes qu’elle reçoit. Véritable lieu de socialisation, il ambitionne à créer le désir de venir, de découvrir, de revenir et d’explorer chaque jour une nouvelle dimension. La modernité de cet équipement réside dans sa capacité à émouvoir, à offrir un véritable espace de rêve préservé. À titre d’exemple, le site a entièrement été dépollué et accueille des parkings en périphérie des équipements afin de minimiser toute pollution visuelle. Une attention particulière a été apportée à la place des espaces verts, largement représentés sur plus de 45.000 m2 de jardins et jeux d’eaux.

^ haut de page

 
SOPIC Siège Social

5, cours Gambetta
65000 TARBES
T 05 62 44 23 23
F 05 62 34 26 99
sopic@sopic.fr

SOPIC NORD

494 avenue du Général de Gaulle
59910 BONDUES
T 03 28 33 72 70
F 03 28 33 72 71
sopic-nord@sopic.fr

Agence de Belfort
Centre d’affaires Techn’Hom 3
16 rue Becquerel
90000 BELFORT
T 03 28 33 72 70
F 03 28 33 72 71
sopic-nord@sopic.fr

SOPIC PARIS

11, rue Christophe Colomb
75008 PARIS
T 01 56 64 08 00
F 01 56 64 08 01
sopic-paris@sopic.fr

SOPIC OUEST

494, av. du Général de Gaulle
CS90091
59588 BONDUES Cedex
T 03 28 33 72 70
F 03 28 33 72 71
sopic-ouest@sopic.fr

SOPIC SUD-OUEST

5, cours Gambetta
65000 TARBES
T 05 62 44 23 23
F 05 62 44 23 22
sopic-sudouest@sopic.fr